Quelles sont les start-up qui veulent lutter contre le gaspillage


A  cause de la crise, la réduction de gaspillage alimentaire est devenue un problème social et provoque d’effet néfaste à l’écologie. L’Assemblée nationale a fait des examens sur UMP, une proposition de loi, de vouloir utiliser ces denrées alimentaires pour des fins humanitaires. Cette proposition a été soutenue par plusieurs majorités d’association pour éviter le gaspillage. 

Quelle est l’ampleur du gâchis alimentaire ?

Le Food and Agriculture Organisation explique que si la population Française fait du gaspillage à chaque nourriture alors on jette plus de un tiers de la récolte mondiale. Si on constate la crise mondiale et qu’il y a plus de 870 millions de personnes vivent dans la famine. En 2012, le gaspillage vient des restaurations commerciales et collectives par personne ou par repas. Cela détruit l’écologie, comme des moments ou en France, plus de 10 000 à 13 000 tonnes de poissons sont invendus. En conséquence, cela pèse sur l’environnement comme le gaspillage d’eau, d’énergie, impact carbone direct c’est-à-dire l’émission de gaz et serre. 

Des techniques anti-gaspillages

Avec ces études, on a lancé une nouvelle start-up sur une nouvelle façon de consommer sans faire des gaspillages sur les aliments. Ce nouvelle technique consiste a proposer de nouvelle recette semi-gastronomiques selon l’arrivée des nouvelles produits alimentaires. Contre le gaspillage, ce concept propose aussi la vente des produits à des prix réduits et de faire des économies de plus de 60%. Dans les Hôtels, la technique anti-gaspillage permet à ses clients de pouvoir emporter leurs restes et de ne pas jeter les aliments. On lance une formation pour éduquer la population au changement d’habitudes. On a aussi mis en place un réseau de lutte anti-gaspillage. De nombreuses entreprises et associations se sont lancés pour encourager les particulier ou entreprise à faire des dons alimentaires pour éviter le gaspillage.