Quel coût en France pour les résidences secondaires ?


Pour se détendre lors des vacances, de la retraite ou de congé et aussi pour avoir un abri de secours au cas où ! Avoir une résidence secondaire est toujours une bonne solution à tout ! Et puis, ça fait toujours du bien de respirer de l’air frais de la campagne et de vivre un environnement calme et serein loin des train-train quotidiens. En France, presque la moitié de ses résidents ont une résidence secondaire. Et ce chiffre ne cesse de s’accroitre d’année en année. Mais quel est coût réel d’investissement sur les résidences secondaires ?

Le rapport effectif/prix des résidences secondaires en France

D’après les études réalisées en France depuis 2015, les français ont tendance à avoir une deuxième adresse à la campagne pour plusieurs raisons telles la santé (avoir besoin d’air frais ou de calme- loin des stress de la ville), la passion (aimer être propriétaire de plusieurs habitats pour se distraire), l’envie d’ailleurs (changer de vie durant la retraite) et combien même la nécessité (avoir une deuxième source de revenu- petite firme à la campagne). Actuellement, 12% du parc résidentiel est occupé par les résidences secondaires. Elles sont concentrées généralement à Antibes, Paris, Nice et Cannes. Dans ces communes, plus de 2 fois par semaine s’effectue l’achat ou la construction d’un logement pour résidence secondaire. Or, d’après les dires de la Société d’aménagement foncier et d’établissement rural- Safer,  en l’espace de dix ans, les prix des maisons sises à la campagne ont été multipliés par un taux de 2,6.

Le coût d’investissement sur les résidences secondaires en France

Etre propriétaire d’une résidence secondaire requiert un coût conséquent d’investissement. En moyenne,  outre l’achat ou la construction de la maison, son propriétaire est amené à payer les taxes et impôts locaux (impôt foncier, …), les frais courants (eau et électricité, …), les frais d’entretien et de réparation (frais d’entretien de la piscine,…) et aussi pour les maisons inoccupées, il faut penser à l’assurance (assurance pour vol,…).